BACALAUREAT 2007

 

Proba – FRANCEZA scris

 

www.ebacalaureat.ro

 

 

 

 

 

 

 

 

Varianta1

I.1. Un projet d’initiation des enfants défavorisés au maniement de l’ordinateur est mis en oeuvre à

New Delhi.

Sous la surveillance des initiateurs du projet, les enfants pénètrent les mystères de l’informatique.

2.Les hommes riches ne sont pas heureux.

Les vieux et les jeunes ne s’entendent pas.

II.1. Je ne me rappelle pas l’avoir jamais vu dans un tel état.

J’ai lu jusque tard dans la soirée un livre intéressant ; je t’en parlerai demain soir.

Si Julie n’avait pas été tellement occupée , elle serait passée te voir.

Elle m’a dit qu’elle n’avait pas su qu’elle partirait si tôt.

2. …ne pouvait pas venir avec nous.

tu puisses comprendre la situation.

soit malade.

…, on aurait pu aller au cinéma.

je connaissais l’histoire…

Varianta 2

I.1. Étant plus nombreuses que les jeunes, les personnes âgées constituent un problème pour la

société.

La longévité est un défi étique, social et politique.

2. Dès aujourd’hui je commencerai à me préparer pour le bac.

On sent venir l’été.

II.1. Le professeur nous a expliqué la leçon si bien que nous l’avons parfaitement comprise.

Il pleut à verse, donc nous resterons à la maison.

Nous devons l’en prévenir avant qu’il ne prenne cette décision.

Nous continuerons ce projet, quels que soient les coûts.

2. ..était top tard…

fasse

puisse

si on avait travaillé…

si tu auras la force…

Varianta 3

I.1. Malgré l’accès des femmes au marché du travail, leur emploi reste en majorité peu qualifié.

La féminisation des métiers msculins contribue au changement du statut de la femme.

Les responsabilités du ménage et le manque de confiance dans les capacités des femmes empêchent

leur promotion aux postes de direction.

2. On annonce l’augmentation de la population.

Il reste à la mison.

II. 1.Une cause juste comme la leur doit triompher.

IL est si malicieux qu’il n’a aucun ami.

Si j’avais eu du temps, je l’aurais accompagné à la gare.

Je me demandais s’il réussirait à arriver à temps à la réunion.

2…son ami le sût.

je pouvais l’aider.

comment trouver la gare, il n’aurait pas manqué le train.

son mari le lui interdise.

d’avoir accueilli nos amis.

Varianta 4

I.1. La recomposition de la famille nuit aux relations normales entre ses membres.

La paix et l’entente favorisent le développement du sentiment fraternel dans les familles

recomposées.

2. Il a été heurté par un garçon.

L’importance du livre se dévoile à travers la lecture.

II.1.Faites en sorte que vous soyez libres cet après-midi.

Mes parents me disaient toujours que l’école est un véritable trésor.

Les habitudes de cette région diffèrent des nôtres.

Quoi que je dise, il n’accepte pas mes idées.

2.Si vous vouliez …avec lui,vous devriez…

Quoiqu’il sache travailler vite, il n ‘arrivera pas…

Il es fatigué si bien qu’il est resté…

J’aime…parce que j’y suis né.

afn qu’il la lût.

Var 5

I.2.Les jeunes ont confiance dans le progrès.

C’est son dernier roman

II 1.Si tu m’avais dit la vérité dès le début, j’aurais fait n’importe quoi pour t’aider.

Quoi qu’on dise,cet homme a beaucoup de courage.

Je ne doute pas qu’elle n’ait fait son devoir.

Il m’a dit qu’il reviendrait dans trois jours.

2. …avait pensé…

…eût eu …

receviez

…soit…

…vais…

Varianta 6

Régine Pernaud affirme : »La qualité de la vie , la beauté du monde , ou pour tout dire la survie de

la planète dépendent des femmes ». Qu’est-ce que vous en pensez ? Donnez un point de vue

argumenté.

La qualité de la vie sociale dépend premièrement de ceux qui peuvent prendre des décisions

importantes et peuvent produire des biens matériels. Il y a encore tant de pays où le plein

épanouissement des femmes n’est pas favorisé et par conséquent elles ne participent pas au

processus de décision. On sait aussi que les femmes et les filles constituent la majorité des pauvres

de la terre. En Afrique, où les stéréotypes et les traditions patriarcales sapent l’égalité des chances

des femmes dans l’éducation, dans le travail et dans la vie politique il y a une inégalité des hommes

et des femmes même face à l’accès à l’eau. C’est une situation lourde de coséquences sur les

aspects essentiels de leur vie qui vont leur permettre de se développer. Dans de tels conditions

comment dire que la qualité de la vie dépend des femmes ?

Dans une société civilisée, par leur sensibilité et leur sens du beau, les femmes ont toujours

augmenté la qualité de la vie en tant que mères à la maison ou comme participantes à la vie sociale .

En général dans chaque famille, la femme apporte le calme du foyer, assure une ambiance familiale

affective. C’est essentiellement aux femmes que revient en premier lieu le rôle d’élever les enfants,

de cuisiner, de s’occuper du lavage .

Les femmes sont des personnes audacieuses qui fourmillent d’idées et qui sont positives dans leur

démarche. Nombre d’entre elles sont engagées au sein des associations humanitaires pour mettre

leurs compétences au service de ceux qui sont nés dans des pays et des conditions où la vie et la

survie est une lutte quotidienne.Voilà, par exemple, les objectifs des féministes du Brésil, à côté de

Terre des Hommes Suisse, sont destinés à accélérer l’atténuation de la pauvreté et de la faim au

profit du développement économique.

Même si les femmes aussi bien que les hommes apportent une contribution fondamentale au

développement agricole et rural, dans les pays en développement, les femmes jouent un rôle de plus

en plus crucial. Les agricultrices assurent la moitié de la production vivrière mondiale et, dans la

plupart des pays en développement, produisent de 60 à 80 pour cent des besoins alimentaires des

ménages. Elles jouent un rôle important dans les domaines de la pêche et de la foresterie et

représentent une main-d’oeuvre précieuse pour l’agriculture de rapport. Elle sont également

chargées de l’achat de la nourriture pour leurs familles . La «féminisation de l’agriculture» a fait

peser une lourde charge sur la capacité des femmes de produire, de fournir et de préparer les

aliments au regard de difficultés sociales, économiques et culturelles déjà considérables.

En dépit de leur rôle essentiel pour la sécurité alimentaire mondiale, les apports des femmes sont

souvent sous-estimés ou passés sous silence dans les stratégies de développement - elles demeurent

les partenaires «invisibles» du développement. Avec un accès égalitaire aux opportunités et aux

ressources, les femmes, comme les hommes, se sont révélées des partenaires efficaces, dynamiques

et indispensables du développement. Leur responsabilisation - moyennant l’échange de

connaissances et d’informations - est cruciale pour améliorer les conditions de vie en milieu rural et

réaliser les objectifs de développement.

Toutefois, les femmes rurales sont des partenaires clés pour la résolution des problèmes majeurs de

développement qui se poseront durant ce siècle et au prochain siècle, y compris le besoin de gérer

l’environnement d’une manière durable, l’explosion de la croissance démographique et

l’urbanisation, la sécurité alimentaire, les besoins en matière de santé, éducation et alphabétisation

et l’élimination de la pauvreté.

Les femmes sont des agents économiques importants, même si elles ne sont généralement pas

perçues comme telles; il n’est pas souvent tenu compte de leur travail, ce qui fait que leur potentiel

de développement est ignoré de manière flagrante. Les femmes rurales contribuent fortement à la

protection de l’environnement car elles vivent et travaillent en contact étroit avec l’écosystème,

elles connaissent à fond la biodiversité locale et peuvent aider à préserver les ressources naturelles

pour l’avenir en pratiquant une agriculture, une foresterie et une pêche durables.

Les femmes sont également des agents du développement humain; elles peuvent améliorer la

qualité de la vie au sein des communautés du monde en développement en les aidant à réduire les

taux de mortalité maternelle et infantile, en améliorant la nutrition de la famille et en assurant

l’approvisionnement en eau potable et l’hygiène. Elles enseignent à leurs filles de bonnes pratiques

sanitaires et autres travaux ménagers, complétant ainsi l’éducation. Avec un accès égalitaire aux

opportunités et aux ressources, les femmes, comme les hommes, se sont révélées des partenaires

efficaces, dynamiques et indispensables du développement. Leur responsabilisation - moyennant

l’échange de connaissances et d’informations - est cruciale pour améliorer les conditions de vie en

milieu rural et réaliser les objectifs de développement.

Ayant la capacité d’identifier plus rapidement que les hommes les menaces et les tensions, les

femmes sont aussi indispensables, dans la diplomatie « face à face » qui est souvent une partie

intégrante de la diplomatie officielle. Conscientes du fait que la qualité de la vie dépend non

seulement de la croissance économique mais de la paix aussi, dans les zones de conflit, les femmes

jouent un rôle de catalyseur dans cet effort de paix. En Bosnie, des ONG ayant à leur tête des

femmes ont complété les efforts des Nations Unies dans le règlement des conflits et des processus

de réconciliation nationale. Elles y ont joué un rôle de catalyseur dans l’effort de paix.

Quant à la survie de la planète, celle-ci dépend des femmes et des hommes à la fois, de tous les

habitants de la Terre, particulièrement des grands acteurs économiques qui privatisent à outrance

sans penser à la gestion correcte des ressources naturelles, aux catrastophes climatiques ou

écologiques causés par la pollution.

Dans l’histoire de l’humanité il y a eu beaucoup de femmes célèbres qui apportèrent leur

contribution à améliorer et à rendre plus belle la vie. Marie Curie, la première femme à obtenir deux

Prix Nobel, par la découverte du radium, cette femme extraordinairement brillante a ouvert la porte

aux femmes dans le domaine scientifique, réservé alors exclusivement aux hommes. Le 1er août

1914, la France est envahie par les Allemands. Marie comprend tout de suite qu’il faut utiliser les

progrès de la science, et en particulier les rayons X, pour soigner les blessés, mais elle pense qu’il

vaut mieux examiner ceux-ci sur le front plutôt qu’ en milieu hospitalier.

Elle est nommée directrice du service radiologique de la Croix Rouge.

Plusieurs voitures radiologiques entrent en service. Des milliers de blessés ont ainsi été secourus.

Sarah Bernhardt fut la plus grande actrice du XIXe siècle. Débordante de talent, les plus grands

écrivains lui écrivirent des rôles à la mesure de son talent.

Se présentant au Sénat de la circonscription de New York, Hillary Rodham Clinton est la première

First Lady à y être élue. La mairie de New York et au loin, à l’horizon de 2008, peut-être la Maison

Blanche…. Coco Chanel, la grande styliste française, par l’exquise beauté de ses collections et son

célèbre parfum, a révollutionné l’allure des femmes en élevant la qualité de leur vie.

Ce ne sont que quelques arguments à l’appui du rôle important de la femme dans la vie de notre

société.Si les femmes ne peuvent pas résoudre tous les problèmes de la planète, elles peuvent avoir

des contributions plus efficaces que celles des hommes à rendre notre vie meilleure.

Varianta 11 Le décrochage scolaire

Le décrochage scolaire est l’expression ultime de l’échec scolaire puisqu’il s’agit de la sortie d’un

cursus avant l’obtention du diplôme. Toute personne raisonnable partage l’opinion d’Anne Fohr sur

le « décrochage scolaire » parce que ce phénomène va engendrer une véritable crise de

l’enseignement.

Vu les graves conséquences du décrochage scolaire sur la vie sociale des jeunes, les parents, l’école

et les décrocheurs auraient bien des raisons pour s’en inquiéter. Pour ce qui est des parents,

plusieurs chercheurs soulignent l’importance de l’engagement parental dans la vie scolaire du jeune.

L’implication du parent dans le programme d’intervention est irréfutable puisqu’elle favorise

l’intégration des apprentissages dans le milieu familial. De cette manière, le parent s’informe sur le

vécu scolaire de son enfant et se responsabilise par rapport à l’intervention sous tous ces aspects (les

soins à donner, la supervision …)

Voilà quelques conséquences du décrochage qui méritent d’être rappelées : mauvaises conditions de

travail, augmentation du taux de chômage, augmentation des risques de consommation de drogue,

problèmes familiaux (disputes, problèmes de couple), isolement, diminution des salaires et des

perspectives d’emploi, ainsi qu’un manque d’avancement social, conflits avec la justice,

augmentation de la délinquance, augmentation des risques de devenir itinérant, dépressions et

problèmes de santé. Les décrocheurs sont considérés comme un handicap majeur de l’économie des

pays développés car ils ont un statut précaire, toutes sortes de difficultés à s’intégrer dans un

collectif de travail où ils sont accueillis avec méfiance. À un moment donné, ils voudront obtenir le

diplôme, mais ils auront des difficultés à retourner à l’ école. Brûler les étapes,c’est grave. Chaque

âge a ses problèmes qui exigent leur résolution au moment convenable. Les laisser pour plus tard,

c’est un grand risque parce que la vie n’a pas le temps d’attendre.

Les causes pouvant entraîner le décrochage scolaire sont également des motifs d’inquiétude. La

cause la plus souvent exprimée pour les jeunes filles qui décrochent est la grossesse ou le mariage,

ce qui prouve une faible éducation pour la vie de famille.

Chez les garçons, la principale raison évoquée est celle des problèmes de comportement. Voici

quelles seraient les causes du décrochage : l’attraction pour le marché du travail : les jeunes qui ont

un emploi préfèrent parfois décrocher et avoir une source de revenu ; importance accordée au

présent , manque d’ambition, préférence d’avoir un salaire dès maintenant, désir de promotion

sociale ; la situation économique des familles : à une extrémité de la hiérarchie sociale (les riches),

le taux d’abandon est très faible, à l’autre extrémité, (les pauvres) la situation est alarmante ; les

pratiques éducatives des parents (niveau socio-culturel, héritage culturel) ; les problèmes familiaux :

le taux de décrochage scolaire correspond au taux de familles troublées, désassorties, divisées, de

mères seules et de pères absents. Aussi le manque d’intérêt et d’encouragement des parents peut-il

entraîner l’abandon des études.

Parmi les variables d’ordre individuel, les difficultés d’apprentissage et les troubles du

comportement constituent des facteurs personnels les plus déterminants du décrochage scolaire. En

effet, l’élève en trouble du comportement montre un déficit important dans sa capacité d’adaptation

à l’école. Selon la plupart des études, les jeunes décrocheurs participent moins aux activités

scolaires, portent peu d’attention en classe, passent moins de temps à faire leurs devoirs, ont des

problèmes d’absentéisme et le travail rémunéré, ils le valorisent plus que les études, comparés aux

autres élèves.

La majorité des études montre que les garçons sont plus nombreux à décrocher de l’école. Les

chiffres reflètent un taux d’accès aux diplômes plus bas chez les garçons qui tend à se maintenir de

génération en génération. Les jeunes filles à risque de décrochage scolaire présentent davantage de

troubles intériorisés, le plus fréquent étant la dépression, tandis que les garçons ont des troubles plus

extériorisés tels que les troubles de comportement.

Le milieu familial est fortement lié à la réussite scolaire et à l’adaptation des jeunes. Un faible statut

socioéconomique, un faible niveau de scolarité des parents et plusieurs aspects de la structure

familiale (conflit, alcoolisme, violence,…) sont des caractéristiques fortement liées à l’abandon

scolaire. Les parents ont un rôle déterminant relatif au risque d’abandon scolaire . En effet, les

valeurs des parents, la supervision parentale ainsi que les attentes des parents envers la réussite

scolaire représentent des éléments impliqués dans le phénomène. Le mode de vie des parents est

également une dimension du fonctionnement familial qui doit être considérée quant on parle de

décrochage scolaire. Les résultats de nombreux travaux permettent d’affirmer qu’un faible

encadrement parental, un d’engagement dans les activités scolaires et l’absence d’encouragement à

l’autonomie ont une influence directe sur le risque que l’enfant quitte l’école définitivement.

En conclusion, la plupart des études portant sur les dispositifs pédagogiques et leurs effets

s’entendent pour affirmer qu’il n’existe malheureusement pas de solutions simples pour enrailler le

phénomène d’abandon scolaire ni de dispositifs pédagogiques totalement efficaces. L’école doit

entreprendre différents moyens, en colaboration avec les parents, pour motiver le jeune à poursuivre

son processus d’apprentissage. L’éducation familiale doit permettre de construire de bonnes

relations avec les enseignants

Varianta 13 Pensez-vous que les connaissances scientifiques actuelles incitent les générations du

XXIème siècle à mieux vivre sur notre planète ? Imaginez un dialogue – débat entre un optimiste et

un pessimiste à ce sujet, ilustré d’exemples précis (15 à 20 lignes)

Pessimiste :- Je sais que tu es un passionné de la science. Quelles sont tes dernières lectures à ce

sujet ?

Optimiste :-Je viens de finir un livre sur la biométrie, utilisée à réaliser les objectifs de sécurité et de

sûreté dont dépend la qualité de notre vie à l’avenir.C’est une technique globale visant à établir

l’identité d’une personne en mesurant ses caractéristiques physiques ( telles empreintes digitales,

géométrie de la main / du doigt , iris/rétine, visage, système et configuration des veines) et

comportementales (comme dynamique des frappes au clavier , reconnaissance vocale , dynamique

des signatures). Il existe plusieurs techniques en cours de développement à l’heure actuelle; parmi

celles-ci, citons la biométrie basée sur la géométrie de l’oreille, les odeurs, les pores de la peau et

les tests ADN.

Pessimiste :- Sur ce dernier point, il est interessant de souligner que le procédé peut se révéler

menaçant au niveau de la vie privée des personnes, de leur liberté parce qu’il permettrait très

facilement d’effectuer des recoupements entre bases de données. Autrement dit, ce serait le moyen

idéal pour “cataloguer” les personnes et détruire ainsi la vie privée . Mais je te demande à quoi bon

tant de découvertes de la science si l’homme se sent menacé de toutes sortes de catastrophes

:écologiques,climatiques, nucléaires. Malgré toutes les découvertes scientifiques on ne vivra pas

mieux à l’avenir parce que les conséquences de la pollution sont désastreuses : cancer, maladies de

peau, maladies liées à l’environnement telles asthm, allergies, stress .

Varianta 14 On dénonce dans cet article les effets pervers de la publicité, mais la publicité n’est –

elle pas un moyen d’information permettant au consommateur responsable et intelligent de mieux

orienter ses achats vers les produits de son choix ? Présentex votre point de vue, en vous appuyant

sur des exemples précis.

Mais elle vit sur un mythe. Rien ne permet de prouver que la publicité fait vendre, malgré les études

scientifiques (dont celles de Marcus-Steiff), l’essentiel est que les annonceurs le croient.

1 La publicité a des fonctions commerciales et économiques, informatives, linguistiques.

Commerciales. La fonction première de la publicité est de faire vendre et acheter. Notons bien que

la pub n’a aucune idéologie, hors de faciliter la vente dans la société de consommation.

Les valeurs toujours positives sont la féminité, l’authenticité, la beauté, l’élégance, le plaisir, la

sécurité, la gaîté, la jeunesse, les loisirs … Les valeurs toujours négatives sont le gaspillage, la

laideur, les contraintes, la fatigue, l’artificiel … Par contre n’existent pas les valeurs de bonté,

charité, autorité, sacrifice … Au lieu de montrer que l’on partage avec joie un cornet de glace ou

une barre chocolatée, la pub présente à la place la compétition, le vol, la moquerie …

Informatives. L’introduction de la publicité dans les moyens d’information (journaux, revues,

radios, TV) a provoqué une totale révolution : on ne vend plus des informations à des lecteurs, mais

des lecteurs à des annonceurs. Aucun article ne peut contredire une publicité car le journal est

vendu aux annonceurs. Le Mythe de la publicité est « Tout le monde, il est beau, tout le monde, il

est gentil ». Pour vendre à tout le monde, il ne faut fâcher personne.

Les procédés utilisés par la pub sont souvent pervers et, pour ne pas être leurs victimes et garder

notre liberté, il faut apprendre à la lire. Ses belles promesses peuvent être des pièges comme c’est le

cas des enfants qui vivent la pub comme une BD.. Les héros des Cartoons sont souvent d’anciennes

publicités (Popeye, Mickey, Donald …).C’est la jeunesse, dès son âge le plus tendre, qui est

devenue la cible favorite des publicitaires. Les professionnels de la vente savent comment faire

passer une idée simple et forte. L’esprit des enfants leur appartient il n’est que de voir l’intérêt

passionné des très jeunes téléspectateurs pour les spots de publicité.

. La pub. utilise la suggestion psychologique, la répétition. On couvre les murs d’affiches

immenses, on accapare les pages des journaux, des magazines ou des revues de luxe, on offre des

programmes coûteux à la radio, à la télé.Des milliards se dépensent chaque année en publicité dans

la presse, la radio, la télévision et sur les murs mais une bonne partie de cet argent grève

considérablement le prix de vente de l’article ou du produit.

Décidément, la publicité est moins faite pour l’homme intelligent, qui sait bien établir tout seul ses

priorités sans avoir besoin d’une aide extérieure. Sur celui qui a un niveau inférieur de culture, la

pub a un effet pervers parce qu’il ne sait pas lire un texte publicitaire. Lire une image (une affiche

comme un tableau), c’est pourtant une question de liberté. Il faudrait échapper à ses leurres, ses

roueries et ses perversités. L’utilisation d’adjectifs de couleurs montre la volonté de s’éloigner du

descriptif pour nous faire rêver à fin de mieux nous vendre un objet invendable. Le « publireportage

», ou article d’une page, est en fait un faux reportage, mais une vraie publicité

mensongère déguisée en article objectif (bien des revues ont l’honnêteté de nous en avertir en

marquant dans un coin « publi-reportage »).

Les publicitaires semblent estimer que le grand public est incapable de comprendre un argument

technique et qu’une image enfantine suffit (Mettez un tigre dans votre moteur, ou une puce dans

votre machine à laver. Cuisinez d’or avec Astra). Ils utilisent pour infantiliser les lecteurs des

procédés comme des hyperboles ( Monsieur Propre. Mamouth écrase les prix), des allitérations

(Pilules Pink pour personnes pâles. I like Ike, 12 fois douce. Seb c’est bien. Simca 1000, mille fois

mieux). L’argument miracle semble être l’humour, l’astuce, le jeu de mot, le clin d’oeil : on

plaisante pour créer une connivence et vendre l’objet (Sans beurre la vie n’a pas de sel. Cela me

remue la petite cuillère), on fait usage du calembour (C’est Shell que j’aime. 7 jour sur 7 le Set de

Pantène. Vivez sans foie, vivez 100 fois mieux avec Saint-Yorre). Après chaque élection, pour bien

faire rire le public, les matelas Simons s’affichent pour les candidats qui se sont fait étendre.

Les publicités sont très aimées des enfants qui la vivent

lire une image (une affiche comme un tableau), c’est pourtant une question de liberté. Il faudrait

échapper à ses leurres, ses roueries et ses perversités.

La pub prêche le mépris, la désobéissance, l’insolence etc. tout le contraire des valeurs familiales. «

Aujourd’hui les enfants décident, Carrefour. Tu peux tout avoir à coup de points, Coca-Cola.

Griffez, Jean ». Elle ridiculise les personnes âgées qui se font des croche-pieds pour un bonbon, qui

sont toujours gourmandes, dépassées, pas au courant, stupides, en retard, etc. « Un pull Woolmark

en machine à laver, mais c’est écrit sur l’étiquette maman ! ».

Varianta 11 Le décrochage scolaire

Le décrochage scolaire est l’expression ultime de l’échec scolaire puisqu’il s’agit de la sortie d’un

cursus avant l’obtention du diplôme. Toute personne raisonnable partage l’opinion d’Anne Fohr sur

le « décrochage scolaire » parce que ce phénomène va engendrer une véritable crise de

l’enseignement.

Vu les graves conséquences du décrochage scolaire sur la vie sociale des jeunes, les parents, l’école

et les décrocheurs auraient bien des raisons pour s’en inquiéter. Pour ce qui est des parents,

plusieurs chercheurs soulignent l’importance de l’engagement parental dans la vie scolaire du jeune.

L’implication du parent dans le programme d’intervention est irréfutable puisqu’elle favorise

l’intégration des apprentissages dans le milieu familial. De cette manière, le parent s’informe sur le

vécu scolaire de son enfant et se responsabilise par rapport à l’intervention sous tous ces aspects (les

soins à donner, la supervision …)

Voilà quelques conséquences du décrochage qui méritent d’être rappelées : mauvaises conditions de

travail, augmentation du taux de chômage, augmentation des risques de consommation de drogue,

problèmes familiaux (disputes, problèmes de couple), isolement, diminution des salaires et des

perspectives d’emploi, ainsi qu’un manque d’avancement social, conflits avec la justice,

augmentation de la délinquance, augmentation des risques de devenir itinérant, dépressions et

problèmes de santé. Les décrocheurs sont considérés comme un handicap majeur de l’économie des

pays développés car ils ont un statut précaire, toutes sortes de difficultés à s’intégrer dans un

collectif de travail où ils sont accueillis avec méfiance. À un moment donné, ils voudront obtenir le

diplôme, mais ils auront des difficultés à retourner à l’ école. Brûler les étapes,c’est grave. Chaque

âge a ses problèmes qui exigent leur résolution au moment convenable. Les laisser pour plus tard,

c’est un grand risque parce que la vie n’a pas le temps d’attendre.

Les causes pouvant entraîner le décrochage scolaire sont également des motifs d’inquiétude. La

cause la plus souvent exprimée pour les jeunes filles qui décrochent est la grossesse ou le mariage,

ce qui prouve une faible éducation pour la vie de famille.

Chez les garçons, la principale raison évoquée est celle des problèmes de comportement. Voici

quelles seraient les causes du décrochage : l’attraction pour le marché du travail : les jeunes qui ont

un emploi préfèrent parfois décrocher et avoir une source de revenu ; importance accordée au

présent , manque d’ambition, préférence d’avoir un salaire dès maintenant, désir de promotion

sociale ; la situation économique des familles : à une extrémité de la hiérarchie sociale (les riches),

le taux d’abandon est très faible, à l’autre extrémité, (les pauvres) la situation est alarmante ; les

pratiques éducatives des parents (niveau socio-culturel, héritage culturel) ; les problèmes familiaux :

le taux de décrochage scolaire correspond au taux de familles troublées, désassorties, divisées, de

mères seules et de pères absents. Aussi le manque d’intérêt et d’encouragement des parents peut-il

entraîner l’abandon des études.

Parmi les variables d’ordre individuel, les difficultés d’apprentissage et les troubles du

comportement constituent des facteurs personnels les plus déterminants du décrochage scolaire. En

effet, l’élève en trouble du comportement montre un déficit important dans sa capacité d’adaptation

à l’école. Selon la plupart des études, les jeunes décrocheurs participent moins aux activités

scolaires, portent peu d’attention en classe, passent moins de temps à faire leurs devoirs, ont des

problèmes d’absentéisme et le travail rémunéré, ils le valorisent plus que les études, comparés aux

autres élèves.

La majorité des études montre que les garçons sont plus nombreux à décrocher de l’école. Les

chiffres reflètent un taux d’accès aux diplômes plus bas chez les garçons qui tend à se maintenir de

génération en génération. Les jeunes filles à risque de décrochage scolaire présentent davantage de

troubles intériorisés, le plus fréquent étant la dépression, tandis que les garçons ont des troubles plus

extériorisés tels que les troubles de comportement.

Le milieu familial est fortement lié à la réussite scolaire et à l’adaptation des jeunes. Un faible statut

socioéconomique, un faible niveau de scolarité des parents et plusieurs aspects de la structure

familiale (conflit, alcoolisme, violence,…) sont des caractéristiques fortement liées à l’abandon

scolaire. Les parents ont un rôle déterminant relatif au risque d’abandon scolaire . En effet, les

valeurs des parents, la supervision parentale ainsi que les attentes des parents envers la réussite

scolaire représentent des éléments impliqués dans le phénomène. Le mode de vie des parents est

également une dimension du fonctionnement familial qui doit être considérée quant on parle de

décrochage scolaire. Les résultats de nombreux travaux permettent d’affirmer qu’un faible

encadrement parental, un d’engagement dans les activités scolaires et l’absence d’encouragement à

l’autonomie ont une influence directe sur le risque que l’enfant quitte l’école définitivement.

En conclusion, la plupart des études portant sur les dispositifs pédagogiques et leurs effets

s’entendent pour affirmer qu’il n’existe malheureusement pas de solutions simples pour enrailler le

phénomène d’abandon scolaire ni de dispositifs pédagogiques totalement efficaces. L’école doit

entreprendre différents moyens, en colaboration avec les parents, pour motiver le jeune à poursuivre

son processus d’apprentissage. L’éducation familiale doit permettre de construire de bonnes

relations avec les enseignants

V18 Pensez-vous que dans notre civilisation le non-respect de la nature soit lié au progrès technique

? Justifiez votre point de vue à l’aide des arguments et des exemples précis. Rédaction (15 à 20

lignes)

Les humains font partie du monde vivant où chaque organisme, tel un musicien dans un orchestre,

joue son rôle afin que la symphonie de la vie — la vie animale comme la vie humaine — soit

possible et agréable. Malheureusement, les humains font preuve d’un manque de coopération avec

la nature et de non-respect de la nature. Contrairement aux animaux, principalement mus par

l’instinct, l’homme agit sous l’influence de l’avidité et de l’égoïsme.

Certains, au moyen de la technique moderne, soumettent la nature à l’emprise de la rationalité

marchande et la détruisent par la privatisation à outrance tout en épuisant ses ressources naturelles.

(La nature, berceau de l’humanité, est polluée). N’eût été le progrès technique, toutes les activités

humaines n’auraient pas été une source de pollution. L’homme confie à la nature, le soin de digérer

les matières inutiles produites par sa technique.

(Le non-respect de la nature, se manifeste de plusieurs façons). Tant de déchets radioactifs déposés

dans la nature, déchets spéciaux non biodégradables, toxiques ou dangereux en raison de leurs

caractéristiques physico-chimiques( solvants, acides, produits chimiques de laboratoire, produits de

nettoyage domestiques, etc, ) dépôts de déchets anciennement accumulés, dépôts d’ordures,

décharges sauvages constituent un risque de contamination des eaux et des sols, une menace de

l’équilibre naturel. La déforestation et l’exploitation anarchique des terres ne seraient pas possibles

sans les outillages modernes. L’urbanisation, la modernité industrielle et la croissance économique

sont les grandes sources de pollution du milieu naturel. Elles ont des effets indésirables sur le plan

écologique.( Chaque année plusieurs espèces animales et végétales sont menacées de disparition).

Les techniques modernes utilisées dans les conflits militaires– armes chimiques, biologiques,

bactériologiques, atomiques – ont des effets désastrueux produisant des déséquilibres écologiques.

Vu toutes ces preuves de non-respect de la nature, beaucoup s’inquiètent pour l’avenir de la planète.

Varianta 72 L’histoire de la pelote basque

On peut dire qu’au Pays Basque, il n’y a pas de festivités sans partie de pelote. Cette tradition date

dès les premières années du XVIè siècle .

La pelote basque est issue du jeu de paume (sport national français au XVIe siècle). Quand la

pratique du jeu de paume se perdit au début du XVIIe siècle, il survécut au Pays basque (d’où le

nom de Pelote basque) et de nombreux jeux dérivés se développèrent. Aujourd’hui de nombreuses

villes et villages du Sud –Ouest ont leur fronton.

Le véritable premier match fut joué en 1875. En ces temps-là, les balles pouvaient atteindre le

kilogramme. Les joueurs à main nue soufraient souvent d’hématomes. En 1857, le jeune Gantchiki

Dithurbide àgé de 14 ans eut l’idée d’utiliser un panier de forme allongée et peu profond employé

habituellement pour les fruits et légumes et appelé “chistera”. Peu après, l’invention de la balle en

caoutchouc révolutionna la pelote et comme beaucoup d’autres sports de raquettes comme par

exemple le tennis. Puis la pelote connut de nouveaux changements comme l’apparition de nouveaux

jeux particulièrement les jeux indirects. Le joueur Basque Chiquito d’Eibar s’exporta en Argentine

pour apprendre la technique du chistera aux Argentins.

L’Amérique du Sud, la Californie, la Floride, la Havane et Cuba sont les régions où la Cesta Punta

(grand chistéra) a pris le dessus. En plus de ces pays, il y a aussi des pratiquants de pelote basque en

Irlande, en Belgique, en Suisse, en Italie, en Indonésie, aux Philippines, en Egypte et au Maroc. La

fédération française de pelote basque fut fondée en 1921. Les premiers championnats du monde se

déroulèrent à San Sebastien (pays Basque Espagnol) en 1952. Aux Jeux Olympiques, la pelote a

figuré 3 fois en sport de démonstration : 1924, 1968, 1992.

Varianta 72 L’histoire de la pelote basque

On peut dire qu’au Pays Basque, il n’y a pas de festivités sans partie de pelote. Cette tradition date

dès les premières années du XVIè siècle .

La pelote basque est issue du jeu de paume (sport national français au XVIe siècle). Quand la

pratique du jeu de paume se perdit au début du XVIIe siècle, il survécut au Pays basque (d’où le

nom de Pelote basque) et de nombreux jeux dérivés se développèrent. Aujourd’hui de nombreuses

villes et villages du Sud –Ouest ont leur fronton.

Le véritable premier match fut joué en 1875. En ces temps-là, les balles pouvaient atteindre le

kilogramme. Les joueurs à main nue soufraient souvent d’hématomes. En 1857, le jeune Gantchiki

Dithurbide àgé de 14 ans eut l’idée d’utiliser un panier de forme allongée et peu profond employé

habituellement pour les fruits et légumes et appelé “chistera”. Peu après, l’invention de la balle en

caoutchouc révolutionna la pelote et comme beaucoup d’autres sports de raquettes comme par

exemple le tennis. Puis la pelote connut de nouveaux changements comme l’apparition de nouveaux

jeux particulièrement les jeux indirects. Le joueur Basque Chiquito d’Eibar s’exporta en Argentine

pour apprendre la technique du chistera aux Argentins.

L’Amérique du Sud, la Californie, la Floride, la Havane et Cuba sont les régions où la Cesta Punta

(grand chistéra) a pris le dessus. En plus de ces pays, il y a aussi des pratiquants de pelote basque en

Irlande, en Belgique, en Suisse, en Italie, en Indonésie, aux Philippines, en Egypte et au Maroc. La

fédération française de pelote basque fut fondée en 1921. Les premiers championnats du monde se

déroulèrent à San Sebastien (pays Basque Espagnol) en 1952. Aux Jeux Olympiques, la pelote a

figuré 3 fois en sport de démonstration : 1924, 1968, 1992.

Var 84

I.1. Par respect pour l’héritage légué par Senghor à la francophonie, l’année 2006 du centenaire de

sa naissance a été déclaré l’année Senghor.

On a rendu hommage à sa prodigieuse activité littéraire, culturelle et politique mise au service de la

francophonie.

2.C’est le premier set du match de tennis.Dans la classe il y a sept élèves.

J’aime ces livres.

II.1. Il doit y intervenir, la conscience le lui demande.

Je suis heureuse que vous ayez finalement réussi à rencontrer vos amis d’enfance.

L’occasion offerte était tentante, je n’ai pas pu y résister.

Ils m’ont demandé si j’avais lu le roman primé depuis tôt.

2….mes amis étaient déjà partis à une heure.

si sa mère n’était pas à la maison.

… Marie vienne au rendez-vous.

…si vous arriverez à temps à la maison.

Quelle que soit la vie à la campagne, …

Var 85

I.1. Le département de Vaslui et la Wallonie de Belgique ont mis sur pied un projet de collaboration

en environnement.

Au cours des seminaires organisés à Vaslui, les deux partenaires ont décidé d’adopter des lois de

protection de l’environnement contre la pollution.

2.Il part pour l’école.

Sa mère s’appelle Marie.

II.1.Claudia portait une nouvelle robe dont tout le monde admirait la coupe.

Il se pourrait que tu aies finalement raison.

Il aurait gagné le combat s’il n’y avait pas si facilement renoncé.

Il m’a dit qu’elle voulût à tout prix partir.

2. Quoi que…

vous aviez la même idée que moi.

tu saches la vérité pour pouvoir prendre la décision convenable.

…. si vos amis partiront en excursion .

….que tu as prises te préservent des accidents.

Var 86

I.1. Le réchauffement de la terre réduit les précipitations en hiver.

La neige artifficielle remplace la neige naturelle sur les pistes deski.

2. Il faut suivre le côté droit de la route.

En automne il vente chaque jour.

II.1. Il aurait mieux répondu à l’examen s’il avait été préparé.

Quelles mauvaises habitudes tu as prises les derniers temps !

Je me suis rendu compte que Monique n’était pas heureuse.

J’ai peur que le mauvais temps ne nous empêche de partir en excursion.

2. Pour ne pas oublier ces sujets il vaut mieux que….

que j’aie jamais faite.

…, je suivrais la faculté de beaux -arts.

de l’emmener au cinéma.

tu as parlé hier m’a assuré de la publication de l’article.

Var 87

I.1. Psychologiquemnt la greffe de visage est difficile à supporter.

Au cas d’accidents, la greffe suppose l’acceptation de la défiguration et du morceau de visage d’un

autre.

L’appui moral de la famille, au cas de greffe, est très important.

2. Versailles est renommé pour ses miroirs

J’ai terminé mes devoirs.

II 1. Elle se trouvait dans un pays lointain dont elle ne connaissait ni la langue ni les habitudes.

Quelque effrayé qu’il soit, il ne veut pas quitter la place.

Il disait qu’il avait peur de cet examen.

Où sont les promesses que tu m’as faites ?

2. … si elle avait été plus facile.

de commencer à se préparer pour l’examen.

nous sachions la leçon.

tu arriveras à temps à l’école.

que son intention a été bonne.

Var 88

I. 1. Les médias bouleversent tous les domaines de la société contemporaine.

La culture reçue par les jeunes à travers les médias influence leur vie. leur cultur et leur vision

politique.

2.Il se détache de ses amis.

Leurs habitudes sont différentes.

II. 1. Il est nécessaire que vous vous renseigniez en temps utile sur le programme de la bibliothèque.

Si vous aviez demandé, vous auriez exactement su les heures de consultation.

Nous apprendrons bientôt quelles sont les changements et les exigences du nouveau directeur.

Initialement elles ont cru qu’elles partiraient à la montagne par le train de l’après-midi.

2. … s’ils avaient eu besoin de son aide.

qu’il eût pu résoudre ce problème.

que tu avais rencontré son oncle ?

je ne fusse arrivé.

qu’il sera arrivé à la maison , il fera ses devoirs.

Var 89

I. 1. Les périphéries urbaines sont en train de voir émerger un phénomène comparable à celui des

ghettos.

Leur atmosphère dégradante pour les jeunes exige la mise en oeuvre de programmes sociaux.

L’appartenance sociale et les aspirations des habitants des banlieues sont différentes.

2. Pour illustrer cette opinion il faut citer un critique littéraire.

La paresse est un vice.

II.1. Il est bon que vous fassiez attention aux recommandations inscrites sur l’emballage.

Tout homme doit défendre à tout prix ses propres valeurs.

Je lirais ces lignes de la première page du journal si j’avais du temps.

Elles ont remarqué qu’elles devraient faire à l’avenir des efforts supplémentaires.

2. … ne peut résoudre le problème.

…que mon ami m’eût vu.

… , elle se fâcherait contre lui.

te rend heureux ?

tu puisses partir à temps, …

Var 90

I. 1. Les mots préférés du vocabulaire des jeunes sont emblématiques pour leurs sentiments et

aspirations.

Égalité avec les adultes, justice et solidarité sont les trois premiers mots préférés des jeunes.

2. Je comprends son appréhension d’aller à l’examen.

Sa conduite me met en colère.

II. 1. IL serait nécessaire que les jeunes d’aujourd’hui découvrent le plaisir de la lecture et

l’ambiance de la bibliothèque.

Victor s’est rendu compte que sa voiture consommait plus que la tienne.

Quels seraient les problèmes urgents qu’on devrait tout d’abord résoudre.

Si j’avais eu un petit soupçon , je lui aurais demandé des explications.

2… , tu n’aurais pas été en retard.

d’avoir beaucoup travaillé.

…, ils avaient passé leurs vacances à la mer.

sa soeur la vît.

Il ne croit pas …

Varianta 91

I. 1. La non lecture des quotidiens par les jeunes est due à leur dépendance financière, au manque

d’accès aux kiosques à journaux et à leur préférence pour les autres médias.

L’intérêt des jeunes pour la presse quotidienne peut être éveillé par l’offre d’abonnements gratuits

et par son utilisation comme moyen pédagogique auxiliaire.

2.Le niveau de l’eau est bas.

La dependance de la drogue est dangereuse pour la santé.

II. 1. Quels seraient les avantages et les points faibles de cette méthode ?

Si tous les chauffeurs respectaient le code de la route, peut-être n’y aurait-il plus tant d’accidents.

( Sau m. simplu : …il n’y aurait peut-être plus tant d’accidents).

Il est utile que vous appreniez à temps les conditions de se faire inscrire à l’examen.

Je viens de voir l’affiche du dernier film de ce célèbre metteur en scène suédois.

2. … que Pierre ne soit pas venu.

si j’ai bien résolu le problème.

as achetées pour ta mère sont belles.

si elle avait connu ses auteurs.

je fus entré en classe.

Var 92

I. 1.-La Fédération Léo Lagrange offre des formules de séjours et de vacances à tous les enfants et

jeunes.

-En organisant des activités complémentaires de l’enseignement, les centres de loisirs et de

vacances visent à éduquer, à socialiser les jeunes et à former ses cadres.

2. Les mets français sont renommés en Europe.

Mange si tu as faim.

II. 1. Vous devriez faire plus d’efforts dans votre préparation, pour pouvoir être sûrs de votre

réussite.

Vous me comprendriez mieux si je vous racontais les détails de cette histoire.

Je ne comprenais pas pourquoi Anne avait voulu partir toute seule à la mer, mais elle me l’a

expliqué.

Je l’ai acheté il y a deux jours en même temps que ces livres anciens.

2.Oui, il me les a données.

Oui, je le lui ai présenté.

Oui, nous le leur avons montré.

Oui, ils les y ont ramenés.

Var 93

I.1. -La plitique de l’État dans le domaine du sport pour la jeunesse vise à éduquer les jeunes à la

pratique du sport en vue de la formation de sportifs de valeur.

-En développant le sport au niveau régional, elle vise à la formation de cadres et au respect des

réglementations sportives.

2.La vieillesse est l’âge de la sagesse.

L’insécurité pendant la nuit me fait peur.

II.1.Où a dit Victor qu’il devait aller ce soir-là à 7 heures?

Je me sentais bien chez Jeanne ;c’était un monde tout à fait différent du nôtre..

Nous n’avons personne rencontré qui fût si doué comme cet enfant..

Ne te semble –t-il pas étrange qu’il se promène avec une fille qu’il connaît à peine/ qu’il vient de

connaît ?

2… que tu m’avait donnés lundi dernier.

qu’elle irait à la mer…

soient ces acteurs, je ne les admire pas.

que vous soyez en retard.

…. l’air aurait été plus chaud.

Var 94

I. 1.-L’allongement de la scolarité et l’appui financier de la famille contribuent à prolonger la

période de l’adolescence à l’époque moderne.

-Le modèle éducatif autoritaire de la famille traditionnelle est remplacé par le modèle plus permissif

de la famille moderne.

-Malgré l’esprit d’indépendance de l’adolescent moderne, sa famille se sent responsable de son

avenir.

2. Je t’attends à la sortie de l’école.

Il lit moins que ses amis.

II. 1.

Emma était convaincue de s’exprimer correctement en allemand, mais elle s’est rendue compte

qu’elle faisait encore des fautes.

Comment as-tu pu manquer une telle occasion , ne t’es-tu pas intéressé avant à ce dont il s’agissait ?

Si je n’étais pas fatiguée et que j’aie de l’inspiration, j’écrirais quelques vers.

De peur de n’être convaincu de mensonge. il a dit qu’il se dépêchait pour un rendez-vous.

II.2.Si vous refusez….

…. que tu ne puisses pas venir…

…triste que ses enfants ne viennent pas …

…ces élèves étaient allés…

il finira…

Var 95

I.1. -L’utilisation de la B.D. comme moyen pédagogique auxiliaire développe la communication et

le goût de la lecture chez les enfants et les jeunes.

-Les approches interdisciplinaires et intertextuelles de la BD favorisent la progression de

l’apprentissage et les pratiques littéraires et culturelles.

2. Le plus important parti est le Parti Libéral.

Il ne faut rien montrer du doigt.

II.1. Aujourd’hui il n’est pas trop difficile de trouver des livres qui plaisent aux jeunes.

Il est temps que vous preniez une décision définitive et que vous la transmettiez à tous.

S’il cherchait attentivement dans l’archive , il y trouverait certainement des choses étranges.

Puisque tu m’as aidé quand j’en ai eu besoin, je t’en paierai sur mesure.

2. …vous ne vous montriez plus…

preniez

…n’eût pas pu

….aurez déjà reçu mon dossier.

viendrait

Var 96

I.1 Les premiers disques-jockeys sont nés à New York.

Dans les années 30, ils deviennent les idoles des jeunes pour leurs styles tendance et l’industrie

musicale développée.

Mélange de tradition et modernité, leur création musicale continue à fasciner le public.

2.C’est ma nouvelle école

Il a mal au doigt.

II.1. Aujourd’hui ce n’est pas très difficile de trouver des livres qui plaisent aux jeunes.

Il est temps que vous preniez une décision définitive et que vous la transmettiez à tous.

S’il cherchait attentivement dans l’archive, il y trouverait certainement des choses étranges.

Puisque tu m’as aidé quand j’en ai eu besoin, je t’en paierai sur mesure.

2… étaient venues voir…

soient

nous choisirons avec…

connaissait

Nous avons fait…

Varianta 97

I. 1.Les artistes francophones fêtent ensemble les 18 ans des Francopholies de Montréal.

Spectacles de musique, danse et d’autres spectacles amusants font le charme du festival durant une

semaine.

2. Le verbe exprime une action certaine.

Pendant le festival on danse beaucoup.

II.1.Si j’avais eu plus de temps libre, j’aurais aimé passer quelques jours dans cette région.

Nous établirons ensemble tous les délais dès maintenant et nous les suivrons de près.

Je vous ai annoncé que vous deviez être là à huit heures et demie, pourquoi ne vous êtes-vous pas

présentés ?

Je ne crois pas qu’il réussisse voir et comprendre mes bonnes intentions.

2….qui puisse m’aider.

à ce que ton ami te rendît visite chaque jour.

…, tu serais plus maigre.

puissent t’accompagner en excursion.

à me téléphoner je suis allé la voir.

Varianta 98

I.1. Le célèbre styliste Pierre Cardin crée à Paris un musée rassemblant tout son génie.

Dans l’immense espace aménagé selon une conception futuriste trônent les créations les plus

emblématiques de sa carrière :vêtements, meubles, accessoires.

La sélection exposée retrace les périodes artistiques du grand styliste.

2. Léonard de Vinci est une figure symbolique de la Renaissance.

Il a emprunté ses modèles à la litttérature classique.

II1. Il savait se débrouiller mieux que personne.

Donne-lui tout ce dont il a besoin pour le projet.

Je crois qu’il serait bien que tu remercies tes amis.

C’est à eux que tu dois le succès de cette nouvelle exposition.

2… Jean était ton ami.

j’aurais fait tout le possible de t’aider.

tu travailles encore.

vous compreniez mieux les conditions de l’accord conclu.

… , je ne continuerai pas mon dicours.

Varianta 99

I.1. La “Fédération nationale solidarité femmes” combat les violences conjugales.

À travers un film présenté à la télé, elle fait connaître le cas d’un enfant témoin de violences

conjugales.

Selon le médecin coordonnateur de la campagne télévisée, les jeunes élevés dans un milieu violent

adoptent le même comportement des deux parents.

2.Le maire de la ville est généreux.

Je veux un peu de pain.

II.1.Les enfants avaient promis de rentrer avant minuit.

Quelque fatigué qu’il soit, il essaiera pourtant de résoudre ce problème délicat.

Mes parents ont besoin de moi ; j’espère pouvoir les aider.

La solution à laquelle vous pensez n’est pas des meilleures.

2.Bien qu’il fasse…

Bien heureux il arriva,..

Il y a quatre jours…

Quand votre…

pour qu’on discute…

Varianta 100

I.1 Les qualités thérapeutiques de l’air et du soleil, le climat et les stations de cure pour diverses

affections sont les atouts du littoral roumain.

En hiver comme en été, il est prêt à accueillir pour rendre la santé de tous les jours

2. Je mets le livre sur le bureau.

Il te remercie de ton don.

II.1.Nous devons nous présenter à cet examen.

Si j’avais su que tu viendrais, je t’aurais attendu toute la matinée.

Roxane veut apprendre le portuguais.

Vous vous engagerez dans cette démarche quelles que soient les difficultés.

2. … si tu m’accompagnais.

serait ponctuelle au rendez-vous.

est la meilleure de toutes.

m’accompagne en excurion.

en vertu duquel…

 

www.ebacalaureat.ro